LISTE COMMENTÉE DES ESPÈCES ALSACIENNES DE CIMBERIDAE, RHYNCHITIDAE, ATTELABIDAE, CURCULIONIDAE.
(Uniquement les espèces confirmées depuis 1950 pour la région

ou de zones limitrophes des départements voisins)

Par CLAUDE SCHOTT (2017)

Classification d’après « DIE KÄFER MITTELEUROPAS, Freude, Harde, Lohse, Lucht, Klausnitzer,
1965-1998 ».


NOTA : Commentaire complet, liste de données détaillées et cartographie disponibles dans les tomes 10 et 11, du
CATALOGUES ET ATLAS DES COLÉOPTÈRES D’ALSACE
qui traite de l’aspect faunistique de ce groupe.


- Page 1 -

CIMBERIDAE

Commentaire pour L’Alsace  

Cimberis attelaboides (F.)

Sur le pin sylvestre, dans des endroits dégagés, en plaine, sur collines, et dans les Vosges à faible altitude. Peu commun.

Dyodirhynchus austriacus (Ol.)

Sur le pin sylvestre, dans des endroits chauds,de la plaine aux Vosges en altitude. Peu commun dans l’ensemble, mais parfois localement en nombre.

 

RHYNCHITIDAE

 Commentaire pour L’Alsace

Pselaphorhynchites nanus (Payk.)

Sur Betula pendula et Salix, dans des endroits chauds et humides. De la plaine aux Vosges à moyenne altitude. Pas rare.

Pselaphorhynchites tomentosus (Gyll.)

Sur divers Salix, dans des endroits bien exposés. De la plaine aux Vosges à 1100m, ici dans des tourbières d’altitude. Assez commun.

Pselaphorhynchites longiceps (Thoms.)

Sur divers Salix, dans des endroits bien exposés. Assez nettement montagnard. Pas commun.

Lasiorhynchites sericeus (Hbst.)

Clairières et lisières, sur le chêne. Plaine et Vosges à faible altitude dans le nord. Assez rare.

Lasiorhynchites cavifrons (Gyll.)

Sur le chêne, clairières, lisières, et arbres isolés. Plaine et rebord vosgien. Peu commun, rare par endroits.

Lasiorhynchites olivaceus (Gyll.)

Clairières et lisières chaudes, sur le chêne. Plaine, collines et Vosges à faible altitude dans le nord. Assez rare.

Lasiorhynchites coeruleocephalus (Schall.)

Landes et lisières chaudes de la plaine, sur les bouleaux. Localisé et rare.

Caenorhinus germanicus (Hbst.)

Commun sur les saules et les rosacées, de la plaine aux Vosges en altitude.

Caenorhinus aeneovirens (Marsh.)

Surtout en plaine, au battage de chêne, aubépine, aulnes et résineux en fleurs. Peu commun.

Caenorhinus interpunctatus (Steph.)

Confirmé, par quelques captures de plaine et de quelques secteurs accidentés. Assez rare, au battage de chêne.

Caenorhinus pauxillus (Germ.)

Assez commun sur les rosacées arborescentes. Plaine et collines.

Caenorhinus aequatus (L.)

Assez commun sur les rosacées arborescentes. Plaine, collines et Vosges jusqu’en altitude.

Rhynchites caeruleus (Geer)

Endroits chauds sur les rosacées arborescentes. Plaine et collines. Peu commun.

Rhynchites cupreus (L.)

Sur les rosacées arbustives et arborescentes. Plaine, collines et Vosges. Peu commun.

Rhynchites aethiops Bach

Sur Helianthemum nummularium dans des endroits chauds et secs. Rare mais confirmé pour les deux départements.

Rhynchites auratus (Scop.)

Sur les rosacées arbustives. Surtout dans les vergers des collines. Peu commun.

Rhynchites bacchus (L.)

Sur les rosacées arbustives. Surtout dans les vergers des collines. Peu commun.

Byctiscus betulae (L.)

Sur diverses essences feuillues, de la plaine aux Vosges. Assez commun.

Byctiscus populi (L.)

Sur les peupliers, surtout en plaine et dans les collines. Peu commun.

Deporaus tristis (F.)

Confirmé uniquement des contreforts haut-rhinois, d’une seule station.

Deporaus seminiger Rtt.

Confirmé uniquement du piémont haut-rhinois, d’une seule station.

Deporaus mannerheimii (Humm.)

Peu de captures, de la plaine et de vallées vosgiennes. Sur Betula pendula . Rare.

Deporaus betulae (L.)

Plaine et Vosges jusqu’en altitude. Commun sur diverses essences, dont surtout aulnes et bouleaux.

 

ATTELABIDAE

 Commentaire pour L’Alsace

Attelabus nitens (Scop.)

Plaine et Vosges jusqu’à moyenne altitude dans des endroits ensoleillés. Sur diverses essences, surtout sur le chêne. Peu commun.

Apoderus coryli (L.)

Plaine et Vosges jusqu’à moyenne altitude. Sur diverses essences, surtout sur le noisetier. Peu commun, mais présent également dans des endroits frais.

 

CURCULIONIDAE

 Commentaire pour L’Alsace

Otiorhynchus ligustici (L.)

Friches, haies, bosquets dans des endroits plutôt chauds de la plaine et des collines. Se raréfie progressivement.

Otiorhynchus salicicola Heyden A Strasbourg dans un immeuble.

Otiorhynchus armadillo (Rossi)

Bande rhénane, sur les arbustes et les buissons. Peu commun et localisé.

Otiorhynchus meridionalis Gyll.

En plaine en agglomération, dans les jardins sur les oléacées. Localisé.

Otiorhynchus niger (F.)

Dans les Vosges, de moyenne altitude aux crêtes sur l’épicéa. Globalement assez rare

Otiorhynchus clavipes (s.l.) (Bonds.)

Dans les Vosges à toutes altitudes. Globalement assez commun.
Note. Des exemplaires attribuables:
- à la forme clavipes s.str.: Hautes-Vosges gréseuses et cristallines
- à la forme fuscipes Ol.: Hautes-Vosges gréseuses et cristallines
- à la forme lugdunensis Boh.: Contreforts vosgiens et Htes Vosges cristallines.

Otiorhynchus morio (F.)

Vosges à l’exclusion du nord et Jura Alsacien. Assez commun sur les branches basses et la végétation herbacée.

Otiorhynchus raucus (F.)

Plaine et collines. Très rare dans les Vosges. Peu commun.

Otiorhynchus nodosus ( Müll.)

Hautes-Vosges gréseuses et cristallines. Rare.

Otiorhynchus rugosostriatus Gze

Surtout dans les collines, isolément en plaine. Sur la végétation ou réfugié dans des caches au sol.Rare.

Otiorhynchus porcatus (Hbst.)

Plaine, collines et Vosges à toutes altitudes. Sur la végétation et dans les laisses d’inondations. Globalement peu commun.

Otiorhynchus scaber (L.)

Strictement vosgien, des contreforts aux hautes altitudes. Surtout sur abiétinées. Peu commun mais localement parfois abondant.

Otiorhynchus uncinatus Germ.

Confirmé par une seule capture des Vosges haut-rhinoises à moyenne altitude.

Otiorhynchus singularis (L.)

Vosges et forêts de plaine. Assez commun au battage d’abiétinées.

Otiorhynchus veterator Uytt.

Collines et contreforts vosgiens. Peu commun, au battage de branches basses.

Otiorhynchus subdentatus Bach

Vosges sauf le nord, à moyenne altitude. Peu commun.

Otiorhynchus sulcatus (F.)

En plaine, jusqu’en agglomération ; également sur quelques collines et isolément dans les Vosges à basse altitude.

Otiorhynchus ovatus (L.)

Répandu de la bande rhénane aux crêtes vosgiennes. Commun.

Otiorhynchus fullo (Schrk.)

Confirmé des deux départements, de la zone des collines. Très rare.

Simo hirticornis (Hbst.)

Dans les Vosges, des premières pentes boisées aux altitudes moyennes. Lisières bien exposées. Peu commun.

Simo variegatus (Boh.)

Plaine et collines calcaires.Sur feuillus et plantes basses en sous-bois. Peu commun.

Peritelus sphaeroides Germ.

Plaine et Vosges à basse altitude. Commun.

Phyllobius sinuatus (F.)

Bande rhénane nord, Alsace bossue et isolément dans le Haut-Rhin. Sur des petits Rubus  en sous-bois clair ou en lisière. Rare, mais localement parfois abondant.

Phyllobius viridicollis (F.)

Confirmé du Jura Alsacien. Rare.

Phyllobius virideaeris (Laich.)

Autour de secteurs boisés en plaine. Peu commun.

Phyllobius roboretanus Gredl.

De la bande rhénane aux plus hautes altitudes dans les Vosges. Commun.

Phyllobius oblongus (L.)

Plaine et d’Alsace bossue, rare dans la zone des collines sous-vosgiennes et sur les premiers reliefs vosgiens.

Phyllobius pomaceus Gyll.

Plaine, collines et Vosges jusqu’aux alentours de 1000 m, au fauchage, surtout d’Orties. Assez commun.

Phyllobius calcaratus (F.)

Vosges et grands massif forestiers de la plaine. Assez commun.

Phyllobius alpinus Stierl.

Hautes-Vosges cristallines. Surtout sur les framboisiers. Localement abondant.

Phyllobius maculicornis Germ.

Sur les feuillus, de la plaine aux Vosges jusqu’à 1000 m. Dispersé et peu commun.

Phyllobius argentatus (L.)

Vosges et plaine en forêt. Assez commun.

Phyllobius pyri (L.)

Commun dans toute la région.

Phyllobius betulinus (Bech. & Scharf.)

Commun dans la zone des collines et en plaine.

Omias rotundatus (F.)

Friches, sur collines calcaires et en plaine dans des endroits chauds. Rare et localisé.

Trachyphloeus alternans Gyll.

Friches et pelouses sèches dans la zone des collines. Peu observé.

Trachyphloeus scabriculus (L.)

Friches sableuses et prés secs en plaine. Peu observé.

Trachyphloeus spinimanus Germ.

Une seule donnée du piémont chaud.

Trachyphloeus angustisetulus Hans.

Friches sableuses et prés secs de la zone des collines. Peu observé.

Trachyphloeus bifoveolatus (Beck.)

Friches et landes sableuses en plaine et à faible altitude. Peu observé.

Trachyphloeus aristatus (Gyll.)

Une seule donnée de la plaine humide.

Trachyphloeus olivieri Bed.

Friches et pelouses sèches dans la zone des collines. Peu observé.

Polydrusus impar Gozis

Sur les conifères surtout dans le massif vosgien. Egalement dans des boisements artificiels en plaine et sur quelques collines. Peu commun.

Polydrusus marginatus Steph.

Sur les feuillus dans les collines et en plaine à des endroits chauds. Peu commun.

Polydrusus pallidus Gyll.

Dans les Vosges à toutes altitudes et localement en plaine, dans de grandes plantations.. Sur l’épicéa.

Polydrusus corruscus  Germ.

Bande rhénane nord, au bord de l’eau sur saules. Très localisé.

Polydrusus pterygomalis Boh.

Surtout zones humides de plaine. Sur les feuillus. Assez commun.

Polydrusus impressifrons Gyll.

Surtout zones humides de plaine. Sur saules et peupliers. Assez commun.

Polydrusus prasinus (Ol.)

Confirmé uniquement d’Alsace Bossue, de l’aulne.

Polydrusus cervinus (L.)

De la plaine aux Vosges en altitude. Commun.

Polydrusus pilosus Gredl.

Vosges et Jura Alsacien, sur le bouleau.

Polydrusus inustus Germ.

Confirmé de la plaine, d’accotements routiers des deux départements.

Polydrusus confluens Steph.

Trouées sableuses de la plaine et des Vosges jusqu’en altitude. Sur Cytisus scoparius et Chamaespartium sagittale. Pas rare.

Polydrusus undatus (F.)

Surtout dans les Vosges et dans les collines, sur feuillus. Peu commun.

Polydrusus sparsus  Gyll.

Confirmé d’un fond humide en bordure des Vosges du Nord.

Polydrusus amoenus (Germ.)

Sud des Hautes-Vosges cristallines au dessus de 1000 m, sur les framboisiers et au fauchage de la végétation basse. Rare et très localisé mais parfois assez abondant.

Polydrusus sericeus (Schall.)

De la plaine aus Vosges en altitude. Sur feuillus. Commun.

Polydrusus mollis (Ström.)

Plaine et Vosges sans les hautes altitudes, sur feuillus. Commun.

Pachyrhinus lethierryi Desbr.

Confirmé de plaine depuis début 2000 sur Thuja et Juniperus. Pas rare. Supp***

Liophloeus tessulatus (Müll.)

Forêts de plaine, collines, plus rare dans les Vosges. Peu commun.

Stasiodis parvulus (F.)

Friches et pelouses sèches dans la zone des collines. Rare et localisé.

Eusomus ovulum Germ.

Collines et friches plus ou moins chaudes de la plaine. Commun.

Sciaphilus asperatus (Bonds.)

Forêts, bosquets, prairies, de la plaine aux Vosges à moyenne altitude. Assez commun.

Brachysomus hirtus (Boh.)

Endroits humides, dans les litières, sous les débris végétaux. Confirmé du Bas-Rhin.

Brachysomus echinatus (Bonds.)

Endroits humides, dans les litières, sous les débris végétaux. Confirmé des deux départements.

Foucartia squamulata (Hbst.)

Pelouses sèches sur collines calcaires et friches chaudes en plaine. Peu rare.

Barypeithes montanus (Chevr.)

Rare, mais confirmé des deux départements. Forêts humides.

Barypeithes araneiformis (Schrk.)

Pas rare, en forêt, de la plaine aux Vosges en altitude.

Barypeithes pellucidus (Boh.)

Assez rare, dans des endroits secs et chauds. Surtout en plaine.

Barypeithes trichopterus (Gaut.)

Assez rare, dans des déchets de coupe, des mousses. Surtout en plaine.

Brachyderes incanus (L.)

Commun dans les pinèdes du nord de la région. Rare dans le Haut-Rhin.

Strophosoma melanogrammum (Forst.)

Très commun, sur la végétation, de la plaine aux Vosges en altitude.

Strophosoma capitatum (Geer)

Assez commun, surtout dans le  landes à callunes. Plaine et Vosges.

Strophosoma faber (Hbst.)

Landes et friches chaudes sableuses en plaine. Peu commun.

Strophosoma sus Steph.

Localisé à la plaine et au rebord vosgien du nord de la région. Landes à callunes.

Strophosoma nebulosum Steph.

Confirmé de Moselle, des environs de Bitche. Dans des landes forestières sur callune.

Philopedon plagiatus (Schall.)

Confirmé du Bas-Rhin, de la Forêt de Haguenau. Très rare.

Barynotus obscurus (F.)

Endroits humides de la plaine aux Vosges en altitude. Globalement peu commun et discret.

Barynotus moerens (F.)

Endroits humides de la plaine aux Vosges à moyenne altitude. Globalement rare.

Sitona griseus (F.)

Surle genêt à balai,dans les landes et les clairières des forêts sableuses de la plaine Nord et dans les Vosges du Nord. Localement abondant.

Sitona gemellatus Gyll.

Confirmé du bas-Rhin, par deux captures isolées du rebord vosgien. Sur Lathyrus pratensis.

Sitona cambricus Steph.

Plaine et Vosges, dans des endoits souvent humides sur Lotus uliginosus. Assez rare.

Sitona cinerascens Fahrs.

Confirmé du Bas-Rhin, par une seule capture.

Sitona regensteinensis (Hbst.)

Commun surle genêt à balais, de la plaine aux Vosges jusqu’à 1000m.

Sitona striatellus Gyll.

Commun surle genêt à balais et Chamaespartium sagittale, de la plaine aux Vosges jusqu’à 1200m.

Sitona languidus Gyll.

Friches chaudes de la plaine. Assez commun.

Sitona lineatus (L.)

Friches et prés secs, de la plaine et des collines. Sur divers Trifolium, Medicago, Lotus et Pisum. Commun.

Sitona suturalis Steph.

Friches et prés secs, de la plaine au massif vosgien jusqu’à près de 900 m. Se développe sur Lathyrus et Vicia. Commun.

Sitona ononidis Shp.

Prairies plus ou moins sèches de la plaine et des collines. Se développe sur Ononis, Lathyrus et Vicia. Sûrement rare.

Sitona sulcifrons (Thunb.)

Surtout sur les Trèfles, de la plaine aux hautes altitudes dans les Vosges. Très répandu, mais d’abondance variable.

Sitona puncticollis Steph.

Polyphage sur de nombreuses fabacées. Peu rare, mais rencontré le plus souvent isolément ou en petit nombre. Plaine et collines.

Sitona lepidus Gyll.

Prés, friches, de la plaine aux Vosges en altitude. Assez commun.

Sitona macularius (Marsh.)

Endroits chauds, landes, friches, prés secs, de la plaine et des collines. Se développe sur diverses fabacées; peu commun.

Sitona waterhousei Walt.

Vit surtout sur Lotus corniculatus et uliginosus.  Endroits chauds et secs ou plus frais et humides. Plaine et collines. Peu commun et localisé.

Sitona hispidulus (F.)

Assez commun sur les trèfles. Plaine et collines. Assez commun.

Sitona cylindricollis Fahrs.

De préférence dans des endroits chauds et secs de la plaine et des collines. Se développe sur les Mélilots. Assez commun.

Sitona humeralis Steph.

Friches et prés plus ou moins secs de la plaine et des collines; rare dans les Vosges. Se développe sur les divers Medicago. Assez commun.

Sitona inops Gyll.

Surtout dans les collines, dans des endroits chauds. Monophage sur Medicago falcata. Assez rare.

...suite...