A propos de Xyleborus peregrinus EGGERS et de Xyleborus bodoanus REITTER, 1913.

Le Scolyte qui figure sous le nom de Xyleborus peregrinus EGGERS, 1944, dans les tables de Pfeffer – et donc dans le tome 6 de notre série de catalogues –, est en réalité Xyleborus bodoanus REITTER, 1913 (= X. punctulatus KURENZOV, 1948). Tel est le résultat de la diagnose de Michail Yu. Mandeltshtam, de Saint Pétersbourg, taxonomiste spécialisé dans les Scolytidae qui m’a alerté après avoir vu les clichés de cette espèce sur mon site et qui a examiné depuis un échantillonnage de mes exemplaires de la région.
Nous savions déjà par une publication de Carolus Holzschuh, de 1994, que l’unique exemplaire décrit par Eggers sous le nom de X. peregrinus n’était en fait qu’une femelle de X. saxeseni (RATZ.), femelle présentant une granulation du deuxième interstrie exceptionnellement forte au niveau de la déclivité.
Il restait à savoir qui se cachait derrière ce taxon manifestement erroné; voilà, c’est chose faite.
Mandelshtam précise que « Xyleborus bodoanus est une espèce de l’extrême est de la Russie, de la Chine et de la Corée, introduite en Europe et aux Etats-Unis.
Se développant surtout sur Quercus mongolica dans son aire d’origine, elle n’aura eu aucune difficulté à s’adapter à nos espèces locales en particulier à Quercus robur. »
Jusqu’ici à sa connaissance la donnée alsacienne de 1960 demeure la plus ancienne connue pour l’Europe occidentale.

(Extrait de la mise à jour du 08/12/2006 du tome 6, Scolytidae, du Catalogue et atlas des coléoptères d'Alsace par Claude Schott)